Hélène Manseau étudie depuis plus de 20 ans les questions sexuelles se rapportant aux jeunes qui sont pris en charge dans les services sociaux québécois. D’abord, ses travaux se sont rapportés aux interventions en matière d’abus sexuels au Québec. Ses recherches actuelles visent le développement et l’évaluation de programmes de prévention et de support clinique chez les personnes ayant subi des traumatismes à caractère sexuel ou amoureux. Les programmes développés se caractérisent par l’importance de la formation sexologique des intervenants sociaux. Développés de concert avec le Centre jeunesse de Laval  ces programmes différencieés pour adolescents et adolescentes visent la prévention  des  grossesses précoces et des ITS chez des jeunes en difficulté dans une perspective d’ancrage et de concertation. Les modèles théoriques sur lesquels ses travaux se fondent sont : la théorisation ancrée, le constructivisme, les approches féministes d’autonomisation, la pédagogie expérientielle, les approches cognitivo béhaviorales et le développement d’habiletés  d’intimité et de communication. Le paradigme qualitatif est prédominant dans ses publications quoique le recours à des méthodes plus quantitatives permette des analyses sous forme de triangulation dans travaux plus récents.

Enseignement

Depuis 1980, Hélène Manseau a dispensé neuf cours auprès de plus de  69 groupes d’étudiants/es à l’UQAM. Il s’agit des cours suivants :

Recherche

Livre

Manseau, H. et coll. 2007. Pour vaincre la paternité orpheline : le programme : À grands pas d ‘amour. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Sections de livres

Manseau, H., Lemétayer, F., Blais, M., Côté, P.B. 2007. « Vie  et sexualité dans la rue : comprendre pour mieux intervenir auprès des jeunes ». (Livre à paraître du Collectif de recherche sur l’itinérance)..

Manseau, H. et Blais, M. 2005. « Regard sexoanalytique sur le vécu sexuel d’adolescents en difficulté : les aléas de l’anxiété de masculinitude ». In Nouvelles perspectives en sexoanalyse. Crépault, C. et Lévy, J. Montréal : Presses de l’Université du Québec. 189 pages.

Fernet, M., Manseau, H. et Otis, J. 2005. « L’amour au risque de violences : analyse qualitative des expériences amoureuses de jeunes femmes ». In Jeunesse à risque; Rite et passage, sous la dir. de Jeffrey, D., Le Breton, D. et Lévy, J. Québec : Presses de l’Université Laval. 168 pages.

Manseau, H. et Blais, M. 2002. « Analyse qualitative de discours sur la grossesse et la sexualité : regards et actions féministes pour l’autonomisation sexuelle et reproductrice des adolescentes ». In Espaces et temps de la maternité, sous la dir. de Descarries, F. et Corbeil, C. Montréal : Éditions du Remue Ménage.

Articles scientifiques avec comité de lecture

Collin-Vézina, D., Hébert, M., Manseau, H., Blais, M., et Fernet, M. (2006). Self-concept and dating violence in 220 adolescent girls in the Child Protective System. Child and Youth Care Forum, 35, 319-326.
En ligne : http://www.springerlink.com/content/9k77861q5661763q/fulltext.html

Manseau, H., Blais, M. et Turcotte, M. 2005. « L’importance d’une approche qualitative pour faire voir et prévoir les difficultés d’implantation d’un programme de prévention : l’expérience de formation en Centre jeunesse Entraînement à l’amour-propre », Revue de psychoéducation, Vol. 34, no. 1, 41-56.

Manseau, H. et Blais, M. 2003. « Pour une intervention sexologique auprès des victimes d’abus sexuel : fondements et évaluation du programme : Entraînement à l’amour-propre », Revue Européenne de Sexologie, vol. XI, no. 42, p. 5-12.

Articles soumis pour publications

Hovsepian, S.L., Manseau, H., Otis, J., Girard, M.-E., et Blais, M. (2006) Victimization and Contraceptive Self-Efficacy: Illustration of the Sexual Vulnerability of Adolescent Girls in the Child Protective Services.Health education and Behavior.

Manseau, H., Blais, M., Bossé, M.-A., Engler, K. Integrating the perspective of vulnerable male adolescents to prevent premature paternity and sexually transmitted infection. American Journal of Sex Education, mai 2006.

Manseau, M., Fernet, M. Hébert, M. Colin-Vézina, D., et Blais, M. (soumis et accepté pour corrections en 2007). Risk factors of Dating Violence (DV) among Teenagers under Child Protective Service. International Journal of Social Welfare, juillet 2006.

Manseau, H. 2007. Pour contrer sur la place publique le syndrome de la conception immaculée : Une approche constructiviste de la grossesse chez les filles en souffrance. Article soumis pour publication à la Revue : Sciences de l’homme et Sociétés. France.

Publications dans les milieux sociaux et communautaires

Manseau, H. 2000. L’intervenant du futur. Le Bonjour du Centre jeunesse de Laval, vol.7, p.7

Manseau, H. 2000. Herméneutique dialectique. Centre jeunesse Laval, Université du Québec à Montréal.

Publications de journaux et revues sur les travaux de recherche

Journal Le Devoir, samedi le 21 mai 2000 : Les délinquantes ont un fort instinct maternel. Les adolescentes en centre d’hébergement ont plus d’enfants que les autres. Cahier A, p. 6.

Création d’outils didactiques en sexologie

David, M., Blais, M., et Manseau, H. (2006). Résister aux pressions sexuelles dans la rue. Document audiovisuel (support DVD.), supplément au programme Entraînement à l’amour-propre. Montréal/Laval : Université du Québec à Montréal/Centre jeunesse de Laval.

Manseau, H., Blais, M. et al. (2004). À grands pas d’amour. Guide d’animation du programme. Centre jeunesse de Laval. Université du Québec à Montréal. 142 p.

Manseau, H., Blais, M. et al. (2004). À grands pas d’amour. Journal de bord pour les adolescents. Centre jeunesse de Laval. Université du Québec à Montréal. 142 p.

Manseau, H., Blais, M., Brouillette, D. et Centre jeunesse de Laval (2000, 2001, 2002). Entraînement à l’amour-propre. Guide d’animation du programme. Centre jeunesse de Laval. Université du Québec à Montréal. 156 p., 164 p., 171 p.

Manseau, H., M. Blais, D. Brouillette et Centre jeunesse de Laval (2000, 2001, 2002). Entraînement à l’amour-propre. Journal de bord pour les adolescentes. Centre jeunesse de Laval. Université du Québec à Montréal. 145 p., 152 p., 160 p.

Services aux collectivités

Vice-doyenne aux études de la Faculté des sciences humaines (2002-2005)

Assumer la tâche de vice-doyenne aux études à la faculté des sciences humaines représente une tâche colossale. Il faut savoir que les Facultés existent depuis seulement quelques années à l’UQAM et que leur établissement n’est pas encore complètement institutionnalisé. Ce poste est censé être exercé au tiers de la tâche de professeur et n’offre que deux dégrèvements annuels. Pour assumer l’ensemble des responsabilités associées à ce poste, les vice-doyens reçoivent la même prime qu’un directeur de programme. C’est à cet effet que je me permets dans ce qui va suivre de décrire plus en détail en quoi consiste cette fonction et les multiples tâches qu’elle comporte. Il faut savoir qu’au moment où j’ai accepté d’occuper ces fonctions, les Facultés venant d’être créées, même les autorités les plus compétentes dont les doyens ne pouvaient envisager l’ampleur que cette fonction allait représenter. Dans les faits, cette tâche uniquement en terme de réunions et de rédaction d’avis représente au moins 50 heures de travail dans une Faculté aussi imposante que la nôtre.

La FSH réunit huit disciplines ou champs d’études et une école : la géographie, L’histoire, la linguistique et la didactique des langues, la philosophie, la psychologie, les sciences religieuses, la sexologie, la sociologie et l’école de travail social. De plus, y sont regroupés différents programmes multidisciplinaires et un Cursus d’année préparatoire au baccalauréat pour des francophones qui n’ont pas reçu une formation collégiale. La Faculté a sous sa responsabilité 27 programmes au premier cycle et 30 programmes d’études aux Cycles supérieurs. Plusieurs de ces programmes comportent des majeures et des mineures et différentes concentrations. Nous sommes ainsi responsables, au niveau des études, de plus de 28 000 étudiants‑es/année. L’équipe au vice-décanat aux études est composée de trois professionnels et d’une secrétaire. Le vice-décanat aux études de la Faculté des sciences humaines assume un ensemble d’activités d’animation, de gestion et de médiation. La responsabilité des programmes d’étude sous-tend que nous assumions le support pour la mise en chantier et la réalisation de processus d’évaluation, de révision et de maintien de la programmation. Nous jouons aussi un rôle conseil auprès des unités et des étudiants/tes. Je vais maintenant faire état des nombreuses tâches reliées à cette fonction et que j’ai accomplies pendant mon mandat.

Les tâches principales accomplies durant le mandat de vice-doyenne aux études à la FSH:

Des projets spécifiques accomplies en cours de mandat:

Membre des Conseils d’Administration suivants :

2000 : La Revue Criminologie
Planification des thèmes, propositions et recrutement des responsables de ces numéros thématiques et adoption de politique et règlements en matière de droits d’auteurs en rapport avec la numérisation de la Revue.

Mandats  spécifiques  et ponctuels

2000 : Membre du Comité pour la valorisation de fonction de professeure au SPUQ.
Aide à la réalisation d’une Revue sur le rôle et l’importance du travail de professeur/re d’université.

2000 : Régie Régionale de la Santé et des Services Sociaux de la Montérégie. Projet : Prévention des grossesses précoces et non désirées à l’adolescence. Phase II : Trousse d’outils d’intervention. J’ai participé à titre de membre du comité aviseur. Dans le cadre de ce projet une vidéo sur la prévention des grossesses précoces qui s’est inspirée de notre rapport de recherche : La