Dédiée à la qualité et à la reconnaissance de la profession de sexologue

Son début de carrière, Isabelle Beaulieu, bachelière en sexologie de l’UQAM, le passe principalement à travailler en centre jeunesse. Elle y est responsable de la conception, de l’implantation et de l’évaluation des programmes d’éducation à la sexualité, un aspect de sa profession qu’elle apprécie particulièrement. Également, elle offre de la formation aux intervenants et aux familles d’accueil en plus d’animer des groupes composé de divers professionnels du milieu de la santé. En parallèle, un intérêt pour la gestion se dessine alors que la sexologue occupe le poste de présidente du Regroupement professionnel des sexologues du Québec.

Chemin faisant, après 12 ans en centre jeunesse, Isabelle Beaulieu devient la 1re directrice générale de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ).

« C’était l’occasion de combiner mon amour pour ma profession à celui que je développais pour la gestion. »

Fondé en 2013, l’OPSQ est déjà une référence en matière de santé sexuelle au Québec, tant auprès des sexologues que de la communauté. Pour être directrice générale d’un ordre professionnel, il n’est pas nécessaire de faire partie de la profession. Toutefois, avoir une sexologue à la tête de l’Ordre a certainement était une plus-value.

« La connaissance que j’avais en tant que sexologue était nécessaire pour concevoir la réglementation et établir les lignes directrices de la profession. »

L’Ordre, dont la mission première est la protection du public, met en place différentes activités pour s’assurer du maintien et du développement de la compétence des sexologues, comme la formation continue ou leur inspection professionnelle. Voilà autant de facteurs qui donnent au public et aux employeurs un sentiment de confiance. « À titre de directrice générale de l’Ordre, je veille en tout temps à ce que cette mission s’accomplisse et je collabore avec diverses organisations pour la mener à bien contribuant ainsi à faire connaître la profession. »

Isabelle est heureuse de constater que la profession gagne du terrain, notamment dans le réseau de la santé et de l’éducation. « Ce défi que nous portions à l’époque de faire reconnaître la pertinence de la profession est maintenant en partie réalisé avec la création de l’Ordre il y a 5 ans. »

Département de sexologie

Unique au monde par son baccalauréat centré exclusivement sur l’étude de la sexualité humaine, le diplôme de baccalauréat en sexologie donne aujourd’hui accès au permis et au titre réservé de sexologue. Le département offre également aux cycles supérieurs, un programme unique de maîtrise clinique en sexologie, ainsi qu’un programme de maîtrise et de doctorat (PhD) en recherche en sexologie. Se distinguant par son caractère pluri et interdisciplinaire, les travaux de recherche du corps professoral du département couvrent un ensemble de thématiques à la fine pointe des enjeux actuels en matière de santé sexuelle.

Coordonnées

Département de sexologie
Local W-R110
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2