Mot de la direction

Bienvenue au département de sexologie de l’UQAM.

Créé en 1978 et unique au monde par son baccalauréat centré exclusivement sur l’étude de la sexualité humaine, le diplôme de baccalauréat en sexologie donne aujourd’hui accès au permis et au titre réservé de sexologue délivré par l’Ordre Professionnel des Sexologues du Québec (OPSQ). Le département offre également aux cycles supérieurs, un programme unique de maîtrise clinique en sexologie donnant accès au permis de psychothérapeute, ainsi qu’un programme de maîtrise et de doctorat (PhD) en recherche en sexologie.

Se distinguant par son caractère pluri et interdisciplinaire, qui témoignent de l’évolution et de la diversification de la discipline, le département compte aujourd’hui 22 professeur.e.s dont les champs d’activités et de recherche couvrent un ensemble de thématiques à la fine pointe des enjeux actuels en matière de santé sexuelle, dont la diversité des sexualités et des genres, l’analyse des représentations érotiques, l’étude d’impact de l’usage de la pornographie, l’étude des représentations de la maternité et de la santé reproductive, les aspects psychosociaux liés au genre et à l’exclusion sociale, l’éducation à la sexualité, les problématiques des violences et des agressions sexuelles, le développement psychosexuel, la sexualité des personnes vieillissantes et âgées, la relation d’aide, la clinique sexologique, la sexologie médicale et la réadaptation, et la promotion de la santé sexuelle.

En plus des nombreuses subventions de recherche (CRSH, IRSC, FRQSC, FRQS) octroyées à ses professeur.e.s, et du rayonnement international de ses professeurs et du département, notamment en Belgique (où le département compte des stages) et en France (où le département collabore à l’enseignement de la médecine sexuelle), le département de sexologie est fier de compter trois chaires de recherche, une chaire de recherche du Canada sur les traumas interpersonnels et la résilience (Martine Hébert), la chaire interuniversitaire Marie-Vincent sur les agressions sexuelles envers les enfants (co-titulaire Martine Hébert), la chaire de recherche sur l’homophobie (Line Chamberland), en plus de la précédente chaire de recherche du Canada en éducation à la santé (Joanne Otis). Un programme multimodulaire de traitements pour les adolescents auteurs d’abus sexuels et leurs parents, financé par le Centre National pour la Prévention du Crime du Ministère de la Sécurité Publique du Canada (Monique Tardif), complète le tableau des grands programmes de recherche du département. Membres de nombreux regroupements de recherche (CRIPCAS, CRIR, CIRRIS, GRAS, CICC), associés à de nombreuses cliniques (Clinique A, Clinique l’Actuel, Service de Thérapie Sexuelle et de Couple du centre universitaire de McGill, Institut Philippe Pinel de Montréal, Institut de réadaptation Gingras Lindsay de Montréal, Centre d’expertise Marie-Vincent), en plus de la clinique de sexologie, les professeur.e.s du département de sexologie offrent un accès privilégié aux étudiant.e.s qui désirent parfaire leur formation clinique ou de recherche en sexologie.

Je vous invite à consulter nos programmes pour en apprendre davantage.

Bien cordialement

Frédérique Courtois, PhD.
Directrice
Département de sexologie

Département de sexologie

Unique au monde par son baccalauréat centré exclusivement sur l’étude de la sexualité humaine, le diplôme de baccalauréat en sexologie donne aujourd’hui accès au permis et au titre réservé de sexologue. Le département offre également aux cycles supérieurs, un programme unique de maîtrise clinique en sexologie, ainsi qu’un programme de maîtrise et de doctorat (PhD) en recherche en sexologie. Se distinguant par son caractère pluri et interdisciplinaire, les travaux de recherche du corps professoral du département couvrent un ensemble de thématiques à la fine pointe des enjeux actuels en matière de santé sexuelle.

Coordonnées

Département de sexologie
Local W-R110
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2