Ouvrir une pratique privée à son image

Ce n’est pas par hasard que Lissa Godin a choisi la profession de sexologue. En effet, avant même de commencer ses études au baccalauréat en sexologie à l'UQAM, son entourage avait l’habitude de se confier à elle. Lissa démontrait déjà son ouverture d’esprit et leur offrait écoute et respect.

À la dernière année de son baccalauréat, Lissa avait pris la décision d’ouvrir son cabinet en relation d’aide. Et c’est exactement ce qu’elle a fait ! À sa sortie de l’université, elle a fait preuve d’une volonté sans pareille dans ce projet ambitieux qu’était l’ouverture de son bureau. Elle n’a pas hésité à suivre les précieux conseils de professeurs et de sexologues déjà établis.

« On doit en quelque sorte créer notre travail en sortant de l’université. J’ai reçu de précieux conseils et j’en suis très reconnaissante. »

Pas une journée ne se ressemble, ce qui ravit Lissa. Qu’il s’agisse de couples ou de célibataires de toute orientation et de tout âge, en passant par les familles avec enfant ou adolescents, elle apprécie la variété des problématiques rencontrées. Problèmes de communication, infidélité, recherche de partenaire, dépendance sexuelle ou à la pornographie, séparation, anxiété sexuelle, blocages sexuels et affectifs, identité de genre, polyamour, etc. sont autant de sujets abordés par la sexologue. « Je préfère rester ouverte et ne pas me spécialiser pour l’instant. »

En parallèle de sa pratique privée à Montréal, Lissa monte et offre des ateliers d’éducation sexuelle dans des écoles, des entreprises et des organismes. Autant de champs d’expertise sur lesquels elle a eu l’occasion de se pencher lors de ses études en sexologie.

« Les cours de relation d’aide, d’animation d’ateliers, de création de programmes, d’anatomie, de tenue de dossiers, et j’en passe, m’ont aidé à concevoir mon emploi actuel. »

Avoir une pratique privée est un défi au quotidien, mais un défi que Lissa ne changerait pour rien au monde. « J’aime vraiment la créativité, la liberté, et les possibilités d’avancement qu’offre le travail en bureau privé. »

 

Département de sexologie

Unique au monde par son baccalauréat centré exclusivement sur l’étude de la sexualité humaine, le diplôme de baccalauréat en sexologie donne aujourd’hui accès au permis et au titre réservé de sexologue. Le département offre également aux cycles supérieurs, un programme unique de maîtrise clinique en sexologie, ainsi qu’un programme de maîtrise et de doctorat (PhD) en recherche en sexologie. Se distinguant par son caractère pluri et interdisciplinaire, les travaux de recherche du corps professoral du département couvrent un ensemble de thématiques à la fine pointe des enjeux actuels en matière de santé sexuelle.

Coordonnées

Département de sexologie
Local W-R110
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2